Cette semaine c'est repos. J'ai passé plus de temps à pied que sur le vélo, et je vous avoue que ça fait du bien ! 

 Jour 21 : Rampart Creek => Lake Louise - 92 km

Tout le monde s'en va aujourd'hui, aussi bien les universitaires que les français. L'auberge se vide en un instant. Je profite pour me faire quelques sandwichs avec les restes de Philadelphia et je pars direct prendre mon petit déjeuner à la seule et dernière station service avant le Lake Louise. Je vais essayer de bien calculer mes repas cette fois-ci pour ne pas manquer de quoi que ce soit, puisque je suis censé dormir au Mosquito Creek Hostel ce soir, à une trentaine de kilomètres du Lake Louise. 

Je me rends tant bien que mal à la station qui est plus loin que prévu. Petit déjeuner englouti et c'est parti ! 

Il me reste le dernier col à plus de 2 000 m à gravir et après je n'entendrai plus parler des montagnes ! 

La pente est moins accentuée que celle du précédent col mais elle est beaucoup beaucoup plus longue ! 

Je reste toujours émerveillé par les montagnes, aucune ne se ressemble et elles ont l'air proches tout en étant inaccessible. Paradoxe difficile à comprendre. 

Je m'arrête pour manger au bord des Lakes Waterflow qui sont encore gelées mais la vue est magnifique. 

Lakes Waterflow

Ce repas me permet de reprendre des forces avant d'entamer une belle côte. Encore une fois, je ne réussi pas à gravir le col du premier coup, je dois m'arrêter et même pousser mon vélo à pied mais je sens que j'ai plus de puissance qu'au début. Bon j'irai quand même pas jusqu'à refaire ma troisième journée de vélo, où j'avais passé une journée en enfer. 

Tout en haut du col, il y a une vue magnifique que ce soit devant ou derrière moi...

Vue côté Jasper

Vue côté Banff

Maintenant place à la descente. J'arrive très rapidement à l'auberge de jeunesse. Je regarde l'heure, puis je me rappelle que ça fait 2 jours que je n'ai pas pris de douche. Il vaut mieux que je pousse jusqu'au Lake Louise si je veux continuer à me supporter ! 

Allez quelques derniers efforts et j'aurai un bon repas et une bonne douche bien chaude ! 

Tous les lacs qui sont sur le chemin sont encore gelés, ce qui me rappelle encore une fois que je suis là un bon mois trop tôt. 

Arrivé au bout de mes 92 km, je me rends à l'auberge pour m'assurer qu'il y a encore de la place.

Cette journée sera clairement ma journée référence. Parcourir 90 km avec un dénivelé positif de 900 m, c'est une sacrée performance pour moi. Les plaines s'annoncent faciles ! 

Jour 22 : Lake Louise

Une journée de repos bien mérité après cette folle traversée de l'Icefield Parkway ! Et comme tout bon jour de repos qui se respecte, l'inactivité est de mise. Je mets pas mal de temps à m'activer mais je décide tout de même d'aller voir le Lake Louise, situé à 4/5 km du village. Mais surtout pas en vélo, je ne veux pas entendre parler de vélo pendant ces 2 jours de repos. Je rejoins le lac par un petit trail assez simple à l'exception du terrain. La neige est encore bien présente à la mi-mai, et malin comme je suis, j'y vais en basket. Après 3 entorses et cinq gamelles évitées, je me rends devant l'un des lacs les plus connus du Canada, la carte postale par excellence : le Lake Louise. 

Sauf qu'à cette époque, il est encore presque entièrement gelé. 

Lake Louise gelé

Il n'en est pas moins impressionnant. Cette vaste étendue d'eau gelée et surplombée de gigantesques montagnes qui grondent lorsqu'il y a des avalanches. C'est une vraie beauté. Le seul bémol par rapport aux autres lacs que j'ai pu voir sur ma route, ce sont les touristes qui débarquent par car même à cette époque. En période estivale, ça doit être invivable. 

Par mesure de sécurité, je redescends par la route pour rejoindre l'auberge de jeunesse où je rencontre mon nouveau colocataire d'une soixante d'années, Peter. Je le reconnais car je l'avais aperçu à l'auberge de jeunesse de Jasper ! 

Jour 23 : Lake Louise

 

Encore une journée off pour attendre l'arrivée de mes parents à Banff. Je n'aime pas trop rester trop longtemps à un endroit, mes muscles perdent leur rythme...

Je vais donc faire une petite randonnée aujourd'hui pour les garder actifs ! Je longe la rivière Bow pour une distance totale d'environ 13 km.

Cette fois-ci je ne fais pas la même erreur que la veille et je m'équipe comme il se doit pour la neige.

Sur la première partie de la randonnée, aucune neige et ce n'est pas plus mal : ça fait des risques de blessure en moins. C'est vraiment agréable de se balader tout seul avec le seul bruit des oiseaux qui chantent.

Bow River

La seconde partie est beaucoup plus enneigée et je me suis retrouvé plus d'une fois enfoncé dans la neige jusqu'au genou. Mais elle reste toujours agréable et tranquille. 

De retour à l'auberge, Peter me propose d'aller faire une randonnée en début de soirée, que j'accepte.

L'heure est venue de partir pour la randonnée. Mon petit côté rebelle de la semaine se manifestant, j'ai traversé les rails et escaladé un train (oui les mêmes qui me réveille chaque nuit et qui mesure 2km de long !) pour pouvoir accéder au début de trail. 

Même soucis que les deux précédentes, la neige est présente à souhait. À la fin du trail, on arrive au point de vue escompté, et la vue comble toutes les difficultés rencontrées sur le chemin enneigé. 

Vue panoramique sur le parc de Banff

Les deux journées au Lake Louise m'ont fait du bien et demain sera l'heure des retrouvailles avec les parents. Ça va me faire du bien de retrouver mes proches et de pouvoir parler français. 

Je ne me presse pas ce matin j'ai le temps pour arriver à Banff et il n'y pas beaucoup de kilomètres. Je prends tout de même le temps de faire mon rituel de préparation avant de remonter sur mon vélo à savoir masser les muscles les plus sollicités au baume du tigre. 

C'est parti ! Je décide de ne pas prendre la transcanadienne et de prendre une route parallèle, plus calme et plus agréable. 

C'est assez calme, avec plusieurs points de vue permettant de bien voir les montagnes. 

Jour 24 : Lake Louise => Banff - 61 km

Point de vue sur la Bow Valley

Malheureusement cette route est fermée à mi-chemin, je dois donc prendre la transcanadienne. 

Avec un bon rythme, ce qui annonce de belles distances dans les plaines, je rejoins rapidement Banff, même trop tôt pour le check-in de l'hôtel.

J'ai bien mérité une petite pinte de bière en attendant l'arrivée de mes parents. 

Les voilà et effectivement : ça fait du bien ! Et comme confirmé par la première phrase de la mère en me voyant, j'ai bien maigri pendant ce dernier mois. Je vais profiter de Banff pour reprendre un peu de force et de poids ! 

Jour 25 : Banff

Je profite de la voiture de mes parents pour faire quelques randonnées, chose difficile lorsque je suis avec mon vélo. Du coup, direction Lake Louise pour faire une petite randonnée d'une dizaine de kilomètres.

Toujours les mêmes difficultés à cause de la neige encore bien présente. Ça glisse beaucoup et je me retrouve une nouvelle fois les jambes enneigées jusqu'aux genoux. 

Pendant la randonnée, j'entends de nombreux grognements sans vraiment savoir à quoi cela correspond, jusqu'au moment où j'aperçois une avalanche ! 

Avalanches au Lake Louise

C'est assez impressionnant ce bruit, c'est comme si il y avait de l'orage. 

Le point final de cette randonnée est le Mirror Lake. Ce lac a la particularité de refléter le mont sur son eau, lorsqu'il n'est pas gelé...

Mirror Lake

Prochaine étape : Johnston Canyon. C'est vraiment cool d'être en voiture, les voyages sont tellement plus rapides ! J'aurais dû y penser avant !

Histoire de bien faire décompresser les cuisses et les mollets, la randonnée me fait marcher 14 kilomètres, mais cette fois sans neige ! 

Les lower et upper falls sont impressionnantes, plus que celles du parc de Jasper pour moi !

Lower Falls

Voilà une bonne journée qui se termine. Pas de vélo mais quand même pas mal de sport ! Et pour se décontracter après une telle journée, quoi de mieux qu'un petit verre ?

Apéro à la distillerie de Banff

Jour 26 : Banff

Petite journée en prévision pour ne pas trop fatiguer les muscles ! Une petite randonnée autour du lac Minnewanka sera parfaite, pas trop de dénivelé et une petite heure de marche. Le lac est assez impressionnant par sa grandeur et me fait penser aux lacs des Alpes. 

Lac Minnewanka 

Après cette courte randonnée, perturbée par la pluie (ça faisait longtemps) et un petit thé Matcha, nous allons en direction des lacs Vermillon. Toujours assez plat pour ne pas se fatiguer mais avec des paysages vraiment spectaculaires.

Lacs Vermillon

Et pour bien finir la journée,  mes parents m'ont invité au restaurant pour faire le plein de force pour mon étape de demain ! 

Restaurant Three Ravens

Jour 27 : Banff => Cochrane - 102 km

C'est reparti pour le vélo. Les au revoir n'ont pas été faciles, je l'avoue. L'idée de me retrouver une nouvelle fois tout seul pendant plusieurs semaines ne m'enchante pas vraiment et le moral n'est pas à son maximum, mais il faut que je continue ! 

Les premiers coups de pédales sont difficiles mais la machine se met en marche. 

Je commence petit a petit à quitter les montagnes, qui deviennent de plus en plus petites. 

J'ai le temps de leur dire au revoir une dernière fois. Elles m'auront usé mais elles m'auront surtout émerveillé et donné de la force de réussir ce que j'ai fait ! Beaucoup de chemin reste à parcourir, mais je sais que j'ai fait un gros chemin jusqu'ici, et que je peux vraiment en être fier ! 

Dernière photo des Rocheuses canadiennes

Grosse étape aujourd'hui, avec la barre des 100 km en une journée dépassée. Je suis encore fier de moi ! Je pense que les plaines vont être faciles puisqu'il n'y a pas de dénivelé donc je vais pouvoir dépasser les 100 km par jour aisément ! 

 

Voilà encore une semaine de passée, avec ses émotions, ses rencontres et ses aventures. Chaque jour est différent et ça me change du quotidien parisien !